Pilule Optidril

Quel avis sur la pilule Optidril et où l'acheter au meilleur prix ?
ACHETER

La pilule Optidril est un contraceptif oral de deuxième génération. Fabriquée par le laboratoire Majorelle Luxembourg Soparfi, elle est répertoriée dans la catégorie des pilules combinées, car elle renferme à la fois de l’œstrogène et de la progestérone, à faible dose.

Il s’agit donc également d’un contraceptif oestroprogestatif minidosé et c’est un équivalent à la pilule Leeloo.

Optidril se présente sous la forme de plaquette de 27 comprimés monophasique, dont 7 comprimés rouges non actifs, et 21 comprimés actifs contenant respectivement :

  • 0,3 mg d’éthinylestradiol
  • 1,5 mg de lévonorgestrel

À qui s’adresse la pilule Optidril ?

La pilule Optidril est indiquée en contraception orale. Elle s’adresse à toute femme, de moins ou de plus de 18 ans, mais en âge de procréer et ayant une vie sexuelle active, souhaitant se protéger d’une grossesse non désirée en cas de rapports sexuels.

Dans quel cas Optidril ne peut être utilisé ?

Comme tout médicament, la pilule Optidril contient des substances qui ne conviennent pas forcément à toutes les femmes. Voilà pourquoi, avant de prendre cette pilule contraceptive, la consultation d’un médecin est obligatoire, car seul un professionnel de la santé peut, à la suite de bilan médical, évaluer le rapport risques/bénéfices liés à l’utilisation d’Optidril, et décider par la suite, si celle-ci convient à l’état de santé et au mode de vie de la patiente.

Il vous est formellement interdit de prendre la pilule Optidril, comprimé pelliculé si vous souffrez de :

  • Hypersensibilité à l’œstrogène ou à l’un des excipients contenus dans la pilule
  • Diabète
  • Dépression
  • Migraine
  • Affection du foie
  • Cancer du sein
  • Cancer de l’utérus
  • Affection de la vésicule biliaire
  • Maladie de Crohn ou recto-colite hémorragique
  • Syndrome urémique hémolytique (maladie du sang)
  • Drépanocytose
  • Épilepsie
  • Lupus érythémateux disséminé
  • Hypertension artérielle
  • Trouble de la coagulation sanguine
  • Saignements vaginaux non diagnostiqués
  • Hausse du taux de cholestérol ou du taux de triglycérides dans le sang

Optidril comprimé pelliculé est contre-indiquée dans les cas suivants :

  • Si vous avez des antécédents d’AVC
  • Si vous avez des antécédents d’infarctus du myocarde
  • Si vous avez des antécédents de thrombose dans la jambe
  • Si vous avez des antécédents de thrombose dans les poumons
  • Si vous avez des antécédents d’angine de poitrine
  • Si vous avez des antécédents de migraines avec aura
  • Si vous avez des antécédents d’inflammation du pancréas
  • Si vous avez des antécédents d’affection du foie
  • Si vous avez des antécédents de tumeur du foie

Consultez votre médecin avant de prendre la pilule Optidril, comprimé pelliculé, si à l’utilisation d’une méthode contraceptive antérieure ou lors d’une grossesse précédente, vous avez également souffert de :

  • Trouble de l’audition
  • Porphyrie (maladie du sang)
  • Herpès gestationnel
  • Chorée de Sydenham

Optidril et les risques de thrombose

Comme tout contraceptif combiné, la pilule Optidril peut augmenter les risques de formation de caillot dans les vaisseaux sanguins chez ses utilisatrices. Mais bien qu’ils soient faibles, car les cas de thrombose veineuse et artérielle sous Optidril sont très rares, certains facteurs extérieurs comme l’état de santé de la patiente, ainsi que son mode de vie, peuvent multiplier ces risques.

Raison pour laquelle, l’utilisation d’Optidril est également déconseillée si la patiente :

  • Fume et est âgée de plus de 35 ans
  • À des problèmes cardiaques
  • Souffre d’hypertension artérielle
  • Est obèse ou en surpoids (avec un indice de masse corporel supérieur à 30kg/m²)
  • À un taux particulièrement élevé de cholestérol et de triglycérides dans le sang
  • A dans sa famille un ou des proches parents ayant déjà été victimes de phlébite (thrombose au niveau de la jambe), d’embolie pulmonaire (thrombose au niveau d’un poumon).
  • Est maintenue dans un état d’immobilisation prolongée, que ce soit à cause d’un accident grave, d’une césarienne, d’une intervention chirurgicale ou d’un voyage.

Contre-indications et interactions médicamenteuses

Certains médicaments, produits et substances peuvent réduire la capacité d’Optidril, voire supprimer totalement ses effets contraceptifs. Raison pour laquelle, il est primordial que vous signaliez à votre médecin tout médicament ou tout traitement suivi récemment ou en cours, au moment de la prescription. Il pourra ainsi prendre les mesures nécessaires : changer carrément de contraception ou prendre des précautions complémentaires jusqu’à la fin du traitement par exemple.

Parce qu’ils peuvent altérer l’efficacité de la pilule Optidril, la prise de certains médicaments ne peut donc être associée à la prise de la pilule contraceptive. Il s’agit notamment :

  • Des médicaments traitant l’épilepsie
  • Des médicaments traitant la tuberculose
  • Des médicaments traitant l’hypertension artérielle pulmonaire
  • Des médicaments traitant les maladies infectieuses comme le VIH
  • Des médicaments à bases de millepertuis

Comment prendre la pilule Optidril ?

Chaque plaquette d’Optidril comprend :

  • 21 comprimés actifs de couleur jaunâtre, à prendre pendant les 21 premiers jours.
  • 7 comprimés de couleur rouge à prendre pendant les 7 derniers jours. Dépourvus de substances actives, ils ont été conçus pour limiter les risques d’oubli.

La durée d’un traitement est de 28 jours, et ne protège d’une grossesse non désirée que pendant cette période. Chaque comprimé pelliculé doit être pris quotidiennement, avec un peu d’eau si nécessaire, en suivant l’ordre déjà indiqué par la petite flèche imprimée sur la plaquette thermoformée.

Posologie

Pour une protection journalière contre une grossesse non désirée, et ce, pendant toute la durée du cycle, vous devez :

  • Prendre un comprimé jaunâtre par jour, pendant 21 jours consécutifs, sans aucune interruption.
  • Puis, à partir du 22e jour, prendre un comprimé rouge par jour, pendant 7 jours consécutifs, sans interruption.

Qu’il s’agisse des comprimés jaunâtres ou des comprimés rouges, l’intervalle entre chaque comprimé doit être de 24 heures. Ce qui signifie que chaque prise doit avoir lieu quotidiennement, et toujours à la même heure. Pour éviter les oublis et les retards en conséquence, programmez la prise à un moment de la journée où vous effectuez également une tâche fixe, comme le matin au lever, lorsque le réveil sonne par exemple.

Si les prises n’ont pas été interrompues et si aucun comprimé n’a été oublié, les comprimés jaunâtres devraient être terminés le 21e jour, et le premier comprimé rouge devrait être pris le 22e jour. Une hémorragie de privation devrait avoir lieu deux ou trois jours après et perdurer jusqu’au 28e jour. Dans tous les cas, que les saignements se soient arrêtés ou non, il est obligatoire d’entamer une nouvelle plaquette pour entamer un nouveau cycle le lendemain, c’est-à-dire le 29e jour.

Mode d’emploi

L’utilisation de la pilule Optidril, le début de la prise en particulier, varie selon la situation.

Pour une prise sans méthode contraceptive hormonale antérieure

Si vous n’avez pas utilisé de méthode contraceptive hormonale avant la pilule Optidril, pour une protection immédiate et optimale, le traitement doit commencer le premier jour de votre cycle, soit le premier jour de vos règles.

Si la pilule Optidril vous a été prescrit avant vos règles, la meilleure chose à faire est d’attendre le début des règles pour entamer le traitement, et d’utiliser une méthode contraceptive mécanique, locale ou barrière, en cas de rapports sexuels entre-temps.

Si la pilule Optidril vous a été prescrit après vos règles, vous avez encore jusqu’au cinquième jour pour prendre le premier comprimé de la plaquette. Cependant, en raison du retard, l’efficacité de la pilule peut être compromise pendant un moment, voilà pourquoi, vous devrez utiliser une méthode de contraception complémentaire pendant les 7 jours qui suivent la première prise.

Pour un passage d’une méthode contraceptive antérieure à Optidril

Si Optidril vous a été prescrit pour remplacer une méthode de contraception antérieure, le passage va dépendre essentiellement de l’ancienne méthode.

En relais à pilule contraceptive combinée, la prise doit commencer le premier jour du prochain cycle, soit :

  • Le lendemain de la période d’arrêt de 7 jours pour une plaquette de 21 jours ;
  • Le lendemain du jour de la dernière prise du dernier comprimé placébo pour une plaquette de 28 jours.

En relais à une contraception progestative (pilule, dispositif intra-utérin, implant), la prise doit commencer :

  • À tout moment du cycle pour une pilule ;
  • Le jour prévu pour le retrait ou pour la pose du prochain dispositif intra-utérin ;
  • Le jour prévu pour le retrait ou pour la pose du prochain implant.

En relais à une méthode contraceptive injectable, la prise doit commencer :

  • Le jour prévu pour la prochaine injection.

En relais à un dispositif oestroprogestatif, le premier comprimé doit être pris :

  • Le jour du retrait ou le jour prévu pour le remplacement du patch ;
  • Le jour du retrait ou le jour prévu pour le remplacement de l’anneau vaginal.

Comment prendre la pilule Optidril  après un avortement ou un accouchement ?

En cas d’interruption de grossesse, le traitement sous Optidril doit commencer :

  • Immédiatement après l’avortement, si l’interruption a eu lieu pendant le premier trimestre ;
  • 21 jours après l’avortement, si l’interruption a eu lieu pendant le deuxième trimestre.

En cas d’accouchement, le début du traitement doit avoir lieu :

  • Le 21e jour, dès lors que la patiente est certaine qu’elle n’est pas tombée enceinte si elle eu des rapports sexuels avant ce jour ;
  • Le 28e jour, dès lors que la patiente est certaine qu’elle n’est pas tombée enceinte si elle a eu des rapports sexuels avant ce jour.

Quels sont les effets secondaires possibles ?

Intervenant obligatoirement dans chaque cycle, l’œstrogène et la progestérone sont des substances connues de l’organisme féminin, mais ils y sont présents en faible dose. Dans la mesure où la pilule Optidril augmente la quantité de ces derniers, il est normal que comme tout médicament, elle déclenche l’apparition de certains symptômes désagréables.

Il est néanmoins important de noter quelques points :

  • Ces effets indésirables ne sont que passagers et se manifestent le temps que le corps s’accommode avec la nouvelle quantité d’hormones.
  • Tous les effets indésirables cités ci-dessous sont donnés à titre exhaustif. Ils ne se manifestent pas tous obligatoirement, et ils varient d’une femme à l’autre.

Les effets secondaires les plus fréquents d’Optidril sont :

  • Les nausées
  • Les vomissements
  • L’étourdissement
  • Les tensions mammaires
  • La prise de poids
  • L’apparition d’acnés
  • La diminution de la libido
  • Les maux de tête
  • Les troubles de l’humeur (irritabilité, nervosité…)
  • Les saignements entre les règles

Les effets secondaires les moins fréquents d’Optidril sont :

  • Trouble de l’appétit
  • Sensation de ballonnement
  • Chute de cheveux
  • Hypertension artérielle
  • Pousse excessive de poils
  • Hypersensibilité soudaine aux lentilles de contact
  • Hausse importante du taux de lipides dans le sang

Les effets secondaires les plus rares d’Optidril sont :

  • L’apparition de tâches sombres sur le visage
  • Les troubles de la vision
  • L’apparition de calcul de la vésicule biliaire
  • La jaunisse
  • La tumeur bénigne du foie
  • L’aggravation du lupus érythémateux disséminé
  • La phlébite
  • L’embolie pulmonaire
  • L’infarctus du myocarde
  • L’AVC (accident vasculaire cérébral)

Optidril et les nausées

Les nausées sont courantes au début d’un traitement sous la pilule Optidril, surtout à la prise des comprimés jaunâtres. Chez certaines patientes, elles peuvent même être assez violentes, au point de provoquer des vomissements, ce qui risque d’altérer l’effet contraceptif de la pilule s’ils surviennent dans les heures qui suivent la prise, car les risques de non-absorption du comprimé sont élevés. Des mesures doivent alors être prises.

Par conséquent, si vous vomissez dans les 3 à 4 heures après la prise d’une pilule jaunâtre, prenez rapidement une autre pour la remplacer, sans dépasser un délai de 12 heures. Pour cela, veillez toujours à vous munir d’une plaquette de réserve, dans laquelle vous pourrez prendre un comprimé de secours en cas d’urgence. Vous n’aurez ainsi pas besoin de prendre la pilule dans la plaquette que vous utilisez tous les jours, et risquer de perturber le calendrier normal de la prise.

Si vous dépassez le délai de 12 heures, la situation est similaire à celui d’un oubli.

Optidril, saignements et règles

Tout saignement survenant pendant la période de prise des comprimés rouges, c’est-à-dire à partir du 22e jour, est considéré comme « normal ». Il s’agit d’hémorragie de privation, qui s’apparente plus à des fausses règles et qui est due à l’absence d’ovulation, et subséquemment de fécondation et de nidation.

Tout saignement survenant en cours de cycle est également considéré comme « normal », s’il survient pendant les premiers mois du traitement, s’il est léger, s’il ne persiste pas et s’il finit par cesser. Il s’agit là de spottings, figurant comme étant l’un des effets secondaires les plus courants d’Optidril.

Tout saignement survenant soudainement après plusieurs mois d’absence, persistant et se prolongeant est « suspect ». Dans ce dernier cas, il convient de consulter rapidement un médecin, car un problème n’ayant aucun lien avec la pilule peut en être la cause.

Les règles sous la pilule Optidril

La pilule Optidril peut également occasionner des perturbations au niveau des cycles, et provoquer dans de rares cas des saignements intempestifs. Notez cependant que cette pilule contraceptive peut aussi vous permettre de retarder ou de faire avancer vos règles.

Pour retarder vos règles, voire pour sauter carrément une menstruation, voici comment vous devez procéder :

  • Prenez vos comprimés jaunâtres comme d’habitude
  • Au bout du 21e jour, jetez les comprimés rouges
  • Enchaînez directement avec une nouvelle plaquette.

Autrement dit, vous devrez enchaîner la prise de 42 comprimés jaunâtres pour ne pas avoir de règles pendant 42 jours d’affilée.

Pour avancer le premier jour de vos règles, et subséquemment, pour avancer le dernier jour, voici comment vous devez procéder :

  • Prenez vos comprimés jaunâtres comme d’habitude
  • Entamez les comprimés rouges le 22e jour comme d’habitude
  • Arrêtez la prise des comprimés rouges selon le nombre de jours que vous souhaitez gagner.
  • Enchainez avec une nouvelle plaquette.

Autrement dit, si vous voulez faire avancer vos prochaines règles de 4 jours, vous devrez interrompre la prise de comprimés rouges après le troisième, et commencez de suite les comprimés jaunâtres de la plaquette suivante.

Que faire en cas d’oubli ?

La conduite à tenir varie selon que vous oubliez un comprimé rouge ou jaunâtre.

En cas d’oubli d’un ou de plusieurs comprimés rouges

Si vous oubliez une pilule dans la quatrième semaine, notez que cela n’aura aucune incidence sur l’efficacité de la pilule Optidril. Les comprimés rouges ne contiennent effectivement aucune substance active, et servent juste de placébo. La protection contraceptive pendant cette dernière semaine est en réalité assurée par les pilules que vous avez prises pendant les 21 premiers jours.

En cas d’oubli, les risques de grossesse sont nuls, mais il est quand même recommandé de jeter le comprimé oublié afin de ne pas avoir à la consommer et par inadvertance, de décaler le début du cycle prochain.

En cas d’oubli d’un comprimé jaunâtre

En revanche, si vous oubliez un comprimé jaunâtre, les conséquences sur l’efficacité d’Optidril sont non-négligeables. La conduite à tenir pour compenser va dépendre de deux facteurs :

  • L’intervalle entre la prise des deux comprimés
  • La période du cycle où a eu lieu l’oubli

Pour tout oubli de moins de 12 heures

Si l’intervalle entre la prise du dernier comprimé et celui oublié ne dépasse pas 36 heures, l’efficacité d’Optidril n’est pas altérée. Il suffit alors de prendre le comprimé oublié dès lors que vous constatez l’oubli pour compenser. Le traitement doit par la suite être poursuivi « normalement », à l’heure habituelle et ce, jusqu’à ce que la plaquette soit entièrement terminée.

Pour tout oubli de plus de 12 heures

Si l’intervalle entre la prise du dernier comprimé et celui oublié dépasse 36 heures, la protection contraceptive de la pilule Optidril est sérieusement compromise si l’oubli a eu lieu dans la première et la troisième semaine. Il convient alors d’adapter la compensation en tenant du jour de l’oubli.

  • Dans la semaine 1: prendre le comprimé oublié le plus tôt possible, et prendre le comprimé prévu le jour même à l’heure habituelle, et ce, quitte à prendre deux comprimés à quelques heures d’intervalle le même jour. Pendant la semaine qui suit cet oubli, utiliser un préservatif ou une autre méthode contraceptive barrière ou locale en cas de rapports sexuels. Le traitement doit être poursuivi comme d’habitude jusqu’à la fin de la plaquette.
  • Dans la semaine 2: prendre le comprimé oublié le plus tôt possible, et prendre le comprimé prévu le jour même à l’heure habituelle. La prise de deux comprimés dans une seule journée est inévitable, mais n’est pas dangereux pour autant. L’utilisation de moyen de contraception complémentaire n’est pas nécessaire en cas de rapports sexuels. Le traitement doit également être poursuivi comme d’habitude jusqu’à la fin de la plaquette.
  • Dans la semaine 3Option 1 : prendre le comprimé oublié le plus tôt possible, sans pour autant s’inquiéter d’éventuels risques de surdosage consécutifs à la prise de deux comprimés le même jour. Poursuivre le traitement normalement jusqu’à épuisement des comprimés jaunâtres, supprimer la prise des comprimés rouges à partir du 22e jour pour enchaîner directement avec une nouvelle plaquette.
  • Dans la semaine 3 – Option 2 : suspendre la prise de comprimés jaunâtres le jour où l’oubli est constaté, et entamer directement les comprimés rouges jusqu’à la fin de la plaquette, pour commencer une nouvelle.

Avis sur la pilule Optidril

Je prends Optidril depuis un an. Les points positifs : c’est très pratique ! J’avais vraiment du mal avec ma pilule précédente. J’éprouve moins de difficultés avec celle-ci, vu que les comprimés sont de couleurs différentes. C’est aussi très efficace, parce que malgré tout, il m’arrive quand même d’oublier (eh oui, je suis très tête en l’air), mais cela fait un an et le fait est que je ne suis jamais pas tombée enceinte une seule fois ! Les points négatifs : des petits saignements entre les règles. Mon toubib m’a dit que c’était normal, mais ça reste quand même très incommodant.

Valérie

Je prends la pilule Optidril depuis plus de 4 ans, et je n’envisage pas d’en changer. Je n’ai jamais souffert d’aucun effet secondaire. Alors, c’est vrai, j’ai dû arrêter de fumer, ce qui m’a valu 5 bons kilos en plus. Mais à cause de mon travail, je dois voyager beaucoup, je me déplace au moins une fois tous les deux mois, donc lorsque mes déplacements tombent au mauvais moment, je me permets parfois de zapper mes règles. Optidril est, sur ce plan, vraiment très pratique !

Nathalie

Où acheter la pilule Optidril au meilleur prix ?

La pilule Optidril est disponible en pharmacie, mais il est aussi possible de se la procurer en passant par les pharmacies en ligne, telles que Treated.

Pourquoi choisir la pharmacie en ligne Treated ? À la différence d’autres plateformes de vente de médicaments sur Internet est une pharmacie en ligne agréée. Proposant un service de santé rapide, mais surtout en toute sécurité, elle ne délivre pas de médicaments sans ordonnance, ce qui garantit la qualité de ses produits.

Vous n’avez pas d’ordonnance médicale ? Vous pouvez quand même acheter la pilule Optidril au meilleur prix sur le site, car mettant à votre disposition des médecins qualifiés, Treated est à même de vous délivrer une ordonnance en bonne et due forme en ligne, gratuitement, et renouvelable à tout moment.

Une fois votre ordonnance obtenue et votre commande confirmées, Treated s’engage à vous livrer votre pilule dans un délai de 24 heures à votre domicile !

e9e97fbc39646644250d24a0011a80bd>>>>>>>>>>

Pin It on Pinterest

Share This